Comparatif Mavic Pro & Phantom 4

DJI Mavic Pro

Type de drone : Nomade, Photo, Vidéo

Prix : Supérieur à 1 100€

DJI Phantom 4 Pro +

Type de drone : Photo et Vidéo

Prix : Supérieur à 1 500€​

Comparatif Mavic Pro & Phantom 4

2017 fut une bonne année pour la démocratisation du drone. DJI, roi incontesté du domaine, en a profité pour lancer deux produits phares : le Mavic Pro et le Phantom 4. Ce dernier est disponible en deux versions, Advanced et Pro. Bien que DJI ait stoppé sa fabrication, faisant de lui le Phantom DJI produit le moins longtemps, le drone est toujours disponible dans le commerce. Du côté du Mavic Pro, il s’agit du seul produit de sa gamme, et dispose d’une large sélection d’accessoires à bien prendre en compte dans votre achat.

Design et Radiocommande

Rentrons directement dans le vif du sujet avec l’avantage numéro 1 du Mavic Pro, à savoir sa portabilité. Il est s’agit clairement d’un produit nomade, fait pour vous suivre dans tous vos déplacements. Le drone de DJI peut entièrement se replier sur lui même. Ses dimensions passent donc de 24 x 24 x 8,3 cm à 19,8 x 8,3 x 8,3 cm, le tout pour un poids de même pas 800 grammes ! Le plus grand Phantom 4 est lui présenté dans un style plus élégant, jouant la carte du premium blanc, de la robustesse. Ses dimensions plus importantes vous obligeront à faire quelques concessions lors de vos voyages avec votre drone, puisqu’il faudra prévoir une valise pour le transporter en sécurité. L’appareil mesure 22 x 38 x 32 cm, et pèse 1,380 kg tout de même.

Note : Point notable, le Mavic Pro pesant moins de 800g, il vous évitera un enregistrement en ligne à partir de Juillet 2018. De plus certaines réglementations (Belgique notamment) exige un permis / une formation au dessus d’un certain poids. Le Mavic se retrouve très souvent en dessous de ce poids !

Pour les radiocommandes, chacune respecte la taille de son drone. La RC (radiocommande) du Mavic Pro étant beaucoup plus petite que celle du Phantom 4. Ici, très peu d’avis à vous donner puisqu’il s’agit surtout d’une impression personnelle. Certains se sentiront plus à l’aise avec une RC se rapprochant d’une manette de console, tandis que d’autres préféreront une RC plus traditionnelle comme pour l’aéromodélisme.

Phantom-4-vs-Mavic-Pro-radiocommande

Les deux RC intègrent les mêmes boutons basiques. Celle du Mavic embarque un écran OLED affichant quelques informations de vol, comme la télémétrie (vitesse, hauteur, qualité de la connexion, …) et d’autres informations comme l’autonomie restante, le mode de vol choisi… L’utilisation d’un smartphone est vivement conseillée afin de bénéficier d’un retour vidéo sur son vol. La RC du Phantom 4 est disponible en deux versions, standard et version Plus (pour 300€ tout de même !). La version standard permet de fixer son smartphone ou sa tablette (iOS et Android) pour avoir un retour vidéo. La version Plus embarque un magnifique écran qui a l’avantage d’être très lumineux. A savoir que cette version ne permet pas l’utilisation d’application tierce.

Que ce soit sur le Mavic ou le Phantom, le retour vidéo sera en HD. Selon le portable / tablette, l’affichage pourra se faire en 1080p pour le Phantom et jusqu’en 720p pour le Mavic. Avantage au Phantom 4 donc. Pour la latence, les rôles s’inversent. C’est 160 à 170 ms pour le Mavic, tandis que le Phantom stagne à 220 ms (dans sa version Plus avec écran intégré la latence chute à 160 – 180 ms).

Vol : Autonomie, Portée, Conditions…

Les autonomies annoncées peuvent paraître très proches, mais il faut savoir que dans le monde du drone chaque minute compte. Du côté du Mavic Pro, c’est 27 minutes qui sont données, pour le Phantom 4 (Advanced ou Pro) c’est 3 minutes de plus, soit 30 minutes d’autonomie. Le temps de vol en conditions réelles est un peu moins important. Nous avons pu atteindre les 22 minutes avec le Mavic Pro, tandis que le Phantom 4 atteignait les 26 minutes. Bien que les données ne soient pas respectées, la hiérarchie, elle, l’est bien.

A savoir que le Phantom 4 est équipé de la nouvelle batterie LiPo 4S de 5 830 mAh alors que le Mavic Pro est composé de la batterie 3S de 3 830 mAh. Cette différence ne se répercute pas seulement sur l’autonomie, mais aussi sur la vitesse du drone. La vitesse maximale pour le Mavic Pro est de 65 km/h en mode sport, contre 72 km/h pour le Phantom 4. En mode GPS, la vitesse est identique, à savoir 50 km/h. En revanche, la taille du Mavic Pro lui permet d’être beaucoup plus nerveux en vol, et d’avoir une meilleure reprise en sortie de virage.

Parlons maintenant de la portée entre la radiocommande et le quadricoptère. Sur le papier, les portées sont les mêmes avec 7 km. A savoir qu’en France, la législation oblige la puissance de l’onde radio émise à se limiter à 4 km. En pratique, ces 4 km ne furent pas du tout respectés pour le Mavic Pro avec un message nous informant de la perte de la liaison radio environ à 2 km de distance (rien de grave puisque la procédure RTH, Return To Home, est enclenchée et permet au drone de revenir sur son point de décollage). Le Phantom 4 ne fait guère mieux avec une rupture de la liaison à peu près au même moment que pour son petit frère. Il faut bien comprendre que la portée théorique est inatteignable en raison de nombreux facteurs, notamment à cause des nombreuses ondes émises à certains endroits.

Abordons maintenant le dernier point de cette partie sur les performances de vol des deux produits DJI avec la capacité de résistance au vent. Nous pourrions penser que la petite taille du Mavic Pro l’handicaperait pour cette exercice, et bien non ! Notre protocole de test fut de placer les deux drones, chacun leur tour, devant un grand souffleur à feuilles et de mesurer leur déplacement et de la qualifier la stabilité de la vidéo. Les deux quadricoptères s’en sont mieux sortis que prévu, avec un léger avantage pour le plus petit des deux, le Mavic Pro. Le Phantom 4 avait tendance à plus « dériver » à cause du vent. En revanche, les deux vidéos enregistrées par les drones restent très stables pour des conditions extrêmes.

Fonctions intelligentes

Première fonction est pas des moindre : l’évitement automatique d’obstacle. Les deux drones en sont équipés. Ils peuvent identifier les obstacles tels que les montagnes, les lignes électriques, les arbres… Ils peuvent aussi prendre une photo lors de leur décollage pour analyser le terrain et ainsi atterrir en toute sécurité. Le Mavic Pro est équipé de capteurs sur l’avant et le dessous, lui permettant donc de détecter des obstacles en avançant et en descendant. En revanche, le Phantom 4 se démarque fortement dans sa version Pro puisqu’il est équipé de capteurs à 360° ce qui lui permet une détection dans toutes les directions, et donc une sécurité accrue.

Au niveau des modes de vol, les deux drones font jeu égal. Le mode Draw est la seule fonction disponible uniquement sur le Phantom 4 Pro. Elle permet au drone de réaliser un déplacement en dessinant celui-ci sur l’écran de la radiocommande. Cette fonction offre alors au pilote la possibilité de contrôler librement la caméra pendant que le drone se dirige.

Nous retrouvons également le mode TapFly, Gesture, Terrain Follow, ou encore Tripod. Ces fonctions intelligentes permettent de suivre automatiquement un sujet en déplacement (comme une personne qui court), de ralentir la vitesse et de se mettre en vol stationnaire pour bénéficier d’une grande stabilité pour une qualité vidéo irréprochable, de contrôler son drone via des mouvements enregistrés à l’avance… Beaucoup de fonctionnalités très utiles lors de ses vols !

Qualité Photo & Vidéo

Attaquons enfin la partie plus intéressante pour ces modèles de drones, la partie vidéo / photo. Lorsque nous parlerons du « Phantom 4« , nous entendrons la version Advanced ou Pro (qui ont exactement la même qualité photo / vidéo) et non le modèle initial du Phantom 4 qui avait de moins bonnes performances.

C’est ici que la match va se gagner. Si la qualité du Mavic Pro est très bonne pour la plupart des utilisateurs et spectateurs, si ses vidéos sont époustouflantes de beauté, si ses photos sont magnifiques, alors celles du Phantom 4 le sont encore plus. Voici les caractéristiques détaillées des deux appareils.

[one_half_first]

DJI MAVIC PRO
_

Caractéristiques Générales :
Taille du capteur : 1/2.3 pouces
Taille d’ouverture : f/2.2
Contrôle Focus : Oui
Taille maximale Carte SD : 126 GB

Caractéristiques Vidéo :
Enregistrement vidéo UHD max : 3840×2160 à 30fps
Enregistrement vidéo true 4K max : 4096×2160 à 24fps
Enregistrement vidéo FHD max : 1920×1080 à 96fps
Meilleur codec de compression vidéo : H.264 à 60Mbps
Plus haut réglage ISO en vidéo : 3200

Caractéristiques Photo :
Obturateur de l’appareil : électronique
Taille maximale photo : 4000 × 3000 (12 Megapixels)
Plus haut réglage ISO Photo : 1600

[/one_half_first][one_half_last]

PHANTOM 4 (PRO/ADVANCED)

Caractéristiques Générales :
Taille du capteur : 1 pouce
Taille d’ouverture : f/2.8 – f/11 (automatique ou réglable)
Contrôle focus : Oui
Taille maximale Carte SD : 126 GB

Caractéristiques Vidéo :
Enregistrement vidéo UHD max : 3840×2160 à 60fps
Enregistrement vidéo true 4K max : 4096×2160 à 50fps
Enregistrement vidéo FHD max : 1920×1080 à 120fps
Meilleur codec de compression vidéo : H.264 ou H.265 à 100Mbps
Plus haut réglage ISO en vidéo : 6400

Caractéristiques Photo :
Obturateur de l’appareil : mécanique
Taille maximale photo : 5472 × 3648 (20 Megapixels)
Plus haut réglage ISO Photo : 12800

[/one_half_last]

Les plus amateurs d’entre vous se demanderont ce que veulent dire ces chiffres. Et bien sachez que malgré la très bonne caméra du Mavic Pro, le Phantom 4 remporte le combat haut la main grâce à la taille de son capteur, sa taille d’ouverture contrôlable, ou encore son obturateur mécanique.

Ces différences s’expliquent par le design du Mavic Pro. La taille de la caméra d’un Phantom 4 est comparable à celle d’une GoPro. Pour son petit frère, la taille a été réduite ce qui empêche l’implantation de certaines caractéristiques. La caméra peut d’ailleurs être comparée à la taille de celle d’un smartphone ce qui est tout simplement bluffant ! Intégrer la caméra du Phantom 4 au Mavic Pro aurait fortement touché le temps de vol de l’appareil, ce qui n’est pas forcément une bonne idée.

Les sessions de drones en faible éclairage sont clairement destinées au Phantom 4 avec son ISO 6400 en mode vidéo. Bien que le Phantom 4 ne rende pas d’images exceptionnelles dans ces conditions, ses performances sont plutôt correctes et plus appréciables que celle d’un Mavic Pro.

Enfin, le champs de vision. Plus étroit sur le Mavic Pro, il peut s’avérer appréciable pour filmer des moments d’actions sans rencontrer la sensation de danger due à la proximité du drone et de potentiels obstacles. Autres petites remarques, les hélices sont moins visibles sur le Mavic Pro lorsque la caméra est à l’horizontale, en revanche la caméra à tendance à se tourner vers le sol lorsque le drone se déplace rapidement.

FOV (Field Of View) = Champ de vision

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *